Ces machines venues d’orients

Il était une fois | 0 commentaires

Que d’autres peuples, d’autres continents existent également, qui revendiquent une place bien méritée, non seulement dans l’histoire universelle mais encore dans notre propre histoire occidentale, c’est un état de fait que nous ne pouvons plus ignorer à une époque où nous parlons de la conquête de l’espace.
Aussi le moment semble-t-il venu de parler d’un peuple qui a profondément marqué le cours des évènements mondiaux, un peuple auquel l’Occident et avec lui l’humanité tout entière doivent beaucoup. En dépit de quoi et sur cent traités historiques que vous feuilletterez, vous n’en trouverez guère plus de deux qui mentionnent son nom. Aujourd’hui encore […] l’Europe prémédiévale ne retient guère l’attention, pas plus que les évènements extra-européens contemporains du Moyen Age. Qu’en ce temps-là, aux portes mêmes de l’Europe, les Arabes aient porté pendant les trois quarts d’un millénaire le flambeau de la civilisation, qu’ils aient donc connu une période de splendeur deux fois plus longue que celle des Grecs, qu’ils aient en vérité influencé l’Occident plus directement et plus diversement que ces derniers, qui s’en soucie?

Sigrid Hunke – Le soleil d’Allah brille sur l’Occident (Albin Michel 1963)

Archives

Catégories

Poser une question

Mettre un lien vers formulaire de contact