Le citron, c’est bon !

Nutrition et santé | 0 commentaires

n94

    L’évocation du citron s’associe volontiers à la boisson : limonade, jus de citron, thé citronné, etc. Et pour cause, sa fraicheur et sa saveur acide éveillent gaiement les papilles de qui souhaite apaiser sa soif.

Mais indépendamment de ses intérêts gustatifs, le citron contribue activement au bien-être de l’organisme, agit à titre préventif contre différentes affections et participe à l’entretien esthétique du corps humain.

Un peu d’histoire

   La terre natale du citronnier reste mal connue, bien que certains la situent au nord-ouest de l’Inde. Le citron aurait atteint les contrées moyen-orientales et est-africaines à bord des caravanes de commerce arabes entre 100 et 700 après J.-C. Fréquemment utilisé dans la cuisine méditerranéenne, le fruit du citronnier ne fut acheminé dans cette région que vers 1096-1271 après J.-C., toujours par les Arabes et principalement en Espagne, avant de gagner l’Europe avec le retour des Croisés.

   C’est probablement Christophe Colomb qui exporta le citron vers le Nouveau Monde à l’occasion de sa deuxième expédition en 1493. Aujourd’hui, environ un quart de la production mondiale de citrons est cultivé aux Etats-Unis, essentiellement en Californie ; les autres grands pays cultivateurs de citronniers étant l’Italie, l’Espagne, l’Argentine, la Grèce et la Turquie.

   À l’origine, le citron s’appelait « limon », terme emprunté à l’italien « limone », lui-même dérivé de l’arabo-persan « laymoûn ». Il a donné « limonade », vocable encore usité aujourd’hui. « Limon » a cédé sa place en 1398 à « citron », mot qui tire son origine du latin « citrus » ; de nos jours, un citrus est un arbre qui donne des agrumes tels le citronnier ou l’oranger.

Valeurs nutritionnelles

   Un citron moyen sans écorce (environ 60g) affiche 17 calories. Il contient 0,6 g de protéines, 5,4 g de glucides, 0,2 de lipides et 1,6 g de fibres alimentaires majoritairement présentes dans la membrane blanche du fruit appelée albédo (non dans son jus).

   En outre, le citron est une source intéressante en vitamine C et son jus contient du cuivre. Le citron vert, quant à lui, présente du fer assimilable uniquement par l’homme.

n95

Les bonnes actions du citron

   INDIGESTION ET CONSTIPATION : quelques gouttes de citron dans l’assiette faciliteront la digestion. Aussi, le citron contribue à purifier le sang et facilite le transit intestinal.

   FIEVRE : le jus de citron aide à combattre les températures élevées en stimulant la sudation.

   MAUX DE GORGE : les propriétés antibactériennes du citron permettent de limiter naturellement les infections de la gorge.

   CANCER : de nombreuses études ont démontré l’action préventive du citron sur les cancers de la bouche, du pharynx, de l’œsophage, de l’estomac et du côlon. D’après l’une d’entre elles, une consommation raisonnable de cet agrume (1 à 4 rations par semaine) diminuerait les risques de cancer du tube digestif et des organes supérieurs de l’appareil respiratoire. Associé au thé vert, l’efficacité du citron (et des agrumes en général) n’en est qu’améliorée.

   Des antioxydants présents dans le citron participent au ralentissement de la multiplication d’un certain type de cellules cancéreuses.

   MALADIES CARDIOVASCULAIRES : les flavonoïdes, des composés antioxydants présents dans le citron (et autres agrumes), favoriseraient la vasodilatation coronarienne, diminueraient l’agrégation des plaquettes et préviendraient l’oxydation du mauvais cholestérol (LDL).

   HYPERTENSION : le potassium présent dans le citron participe à la stabilisation de la pression artérielle et à la diminution significative du nombre de vertiges et de nausées.

Autres bienfaits

   DENTS : appliquer du jus de citron sur une dent douloureuse permet d’atténuer la souffrance. Masser les gencives avec du jus de citron soulage des gingivites. Ce précieux liquide permet également d’éradiquer les problèmes de mauvaise haleine.

  CHEVEUX : le jus de citron permet d’éliminer efficacement les pellicules et de limiter la chute de cheveux. Aussi, rincer sa chevelure avec de l’eau additionnée de jus de citron lui redonne éclat et brillance.

   PEAU : grâce à ses propriétés antiseptiques, le citron désinfecte les piqûres d’insectes et soulage également les démangeaisons connexes. Appliqué en soin du visage, le jus de citron nettoie l’épiderme, élimine les points noirs et révèle une mine rayonnante.

   Les propriétés bénéfiques du citron ont été prouvées par de nombreuses études scientifiques, et à différents niveaux. Sa consommation régulière lui confère une action préventive incontestable contre plusieurs maladies courantes aujourd’hui et son utilisation externe soulage et permet de s’entretenir tout en douceur. Alors, pour être en forme et avoir bonne mine, à vos citrons !

Archives

Catégories

Poser une question

Mettre un lien vers formulaire de contact